Archives : Chaland

Hiver à Bruxelles

Hiver à Bruxelles

Depuis son départ, beaucoup se demandent ce qu’aurait fait Chaland et, souvent, imaginent ce prince graphique qui maîtrisait les techniques que l’on dit désormais « anciennes », virevolter devant des machines graphiques sophistiquées. Si certains le voient concevoir des univers de dessins animés aussi séduisants qu’effrayants pour les jeunes pousses, restons convaincus qu’il aurait toujours fait des retours intelligents vers la bande dessinée et les instruments de travail de sa jeunesse. Chaland était sans doute, dans la profession, le seul « classique » qui n’avait pas peur de regarder le futur en face, et le seul « moderne » qui ne se sente pas obligé de regarder avec un soupçon de dédain les Maîtres de sa jeunesse. Et puis, surtout, Chaland, avait une immense tendresse pour ces « petits maîtres » qui, autant que les « grands », firent la splendeur de l’âge d’or de la bande dessinée franco-belge.

Auteurs