Archives : Chaland

En attendant Fantasio

En attendant Fantasio

Spirou attend son ami Fantasio, mais les lecteurs de Chaland restent orphelins. Floc’h exprimait au mieux ce manque dans « Chaland et les publicitaires » (Champaka - 2000) : « C’est terrible, mais à 33 ans, Chaland est à un tel sommet qu’il peut « partir ». Il a réalisé son œuvre fondamentale, « Le jeune Albert ». Pour le reste, je pense à cette phrase d’André Malraux qui connu pareil malheur : « La mort de ceux qu’on aime, on y pense, au bout d’un certain temps, avec une inexplicable douceur ». Que Chaland ait été lui-même un être d’une grande douceur, nous aide beaucoup. »

Auteurs